Open post

La peur, une alliée de taille !

Si vous êtes ou souhaitez devenir entrepreneur et que vous avez peur, c’est humain, et surtout une très bonne nouvelle.

La peur, comme toutes les émotions de base, peut être stimulante si on apprend à l’apprivoiser.

Comme la joie ou la colère, elle permet de se sentir vivant.

Ça me donne envie de vous partager un souvenir personnel qui illustre très bien cela.

C’était une période difficile pour moi, j’étais professionnellement perdue, dans un engrenage qui m’empêchait de me sentir moi-même et de ressentir pleinement des émotions.

Plus clairement, je me sentais vide.

Comment aurais-je pu penser qu’une baignade dans la mer Méditerranée allait tout changer ?

La mer était agitée.

J’adore l’eau, mais je n’ai pas non plus le niveau de nageuse d’une sirène.

Tout à coup, je me suis fait surprendre par une grosse vague.

Pendant quelques secondes (interminables), j’ai tourné sous l’eau, sans pouvoir me retrouver à la surface.

Quand j’ai enfin pu revenir à la surface, mon cœur battait à toute vitesse, ma respiration était haletante, je ne voyais plus rien autour de moi et j’ai bien sûr recraché la moitié de la Méditerranée.

J’avais peur, très peur.

Je me suis assise sur le sable pour reprendre mes esprits.

Ce qu’il s’est passé ensuite était non seulement inattendu, mais a également grandement participé à un changement de vie plus que nécessaire.

J’ai souri, je me sentais vivre, je me sentais moi et entière.

Ce jour-là, j’ai compris que j’avais besoin de la peur dans ma vie !

Et que c’est grâce à elle que j’allais pouvoir avancer et réaliser des projets qui me ressemblent et qui me font vibrer.

Puisque je suis presque certaine que vous qui lisez cet article n’êtes pas un robot, mais un être humain avec des émotions, il n’y a aucune raison que vous ne continuiez pas la lecture des lignes qui suivent.

La peur active notre instinct de survie et donc notre créativité

En tant qu’entrepreneur, la créativité est une qualité essentielle. Elle nous permet de trouver des solutions et de nous démarquer.

La peur déclenche en nous cet instinct de survie, qui nous pousse par définition à trouver des solutions pour assurer notre survie.

Prenons l’exemple des sardines.

Ces petits poissons pourraient ne pas réfléchir et vivre leur vie tranquillement chacun de leur côté, mais alors, risquer de se faire dévorer à n’importe quel moment.

Dans leur cas, la peur de se faire manger a déclenché leur instinct de survie et leur a donné l’idée de se déplacer en banc, en grand groupe, afin de tromper les prédateurs et d’assurer leur survie.

Dans l’entrepreneuriat, cet instinct va nous pousser à réagir de façon créative pour se sortir de situations difficiles (ce qui n’est bien sûr pas rare lorsque l’on est seul à la barre) et assurer la survie de notre business.

Cette peur va nous permettre de puiser dans notre esprit créatif et de faire émerger des idées et des solutions inattendues.

La peur de l’échec

Vous avez peur d’échouer ?

Heureusement pour vous.

Le contraire serait étrange et surtout contre-productif.

Sans peur de l’échec, quelle raison avons-nous de tout faire pour avancer ?

Sans peur de l’échec, on reste sur ses acquis.

Peut-être que nos acquis peuvent pendant un temps tenir tout juste à flot notre activité.

Mais non seulement je doute que cela puisse durer dans un monde qui évolue chaque seconde, mais surtout, ne pensez-vous pas qu’il serait plus enrichissant (littéralement et figurativement), d’essayer de porter son projet à un niveau bien plus haut ?

Cette peur de l’échec vous pousse à toujours voir plus loin et vous aide incontestablement à réussir.

La peur de ne pas être légitime

Ah ce syndrome de l’imposteur.

Il n’est pas très agréable, mais dans un sens, comme la peur de l’échec, cette crainte de ne pas être légitime dans son domaine n’est pas inutile.

La peur de l’échec nous pousse à élever notre business.

La peur de l’illégitimité nous pousse à nous élever nous-même.

Je fais partie de ceux qui pensent que nous ne sommes jamais des experts accomplis dans notre domaine.

Le croire, c’est penser que nous n’avons plus rien à apprendre.

Le croire, c’est prendre le risque, comme sur un circuit automobile, de se faire dépasser par tous les autres pilotes.

Cette légitimité, il est important de la dompter suffisamment pour qu’elle ne vous bloque pas.

Il est cependant, essentiel d’en garder une once pour assurer votre évolution personnelle et professionnelle.

Ayez peur !

Non seulement vous vous sentirez vivant, mais ces peurs seront aussi et surtout de précieuses alliées !

Vous souhaitez me confier vos mots ?

En tant que copywriter freelance, je me ferai un plaisir de persuader vos prospects de vous faire confiance.

N’hésitez pas à me contacter pour qu’on en discute.

Open post

Comment booster ses ventes grâce à l’humour ?

Tu connais l’histoire de la feuille de papier ?

Non !

Elle déchire !

J’avais envie de commencer cet article en rentrant directement dans le vif du sujet, l’humour.

Je suis sûr que certains d’entre vous ont souri, d’autres ont rigolé aux éclats (bon d’accord, sûrement pas beaucoup), ou sont restés impassibles en se demandant ce que je pouvais bien leur raconter.

C’est là que se trouve toute la difficulté de l’humour.

Il y a autant de types d’humour que d’espèces de poisson dans un océan.

Utiliser l’humour dans sa communication de vente est une très belle idée, mais c’est à manier avec délicatesse, comme on transporterait un plateau rempli de verres de champagne à 500 € la bouteille d’un bout à l’autre d’un parcours du combattant.

Comment arriver au bout de ce parcours tout en gardant assez de champagne pour passer une bonne soirée ?

Connaître sa cible client

Si vous connaissez votre audience, vous pourrez sans grande difficulté mettre le doigt sur l’humour qui va la toucher.

Pour caricaturer, utiliser un humour graveleux pour vendre des jouets pour enfants, ce n’est certainement pas la meilleure idée pour augmenter vos ventes et encore moins pour votre image de marque.

Ou encore, une blague reprenant une réplique de Star Wars comme « Je suis ton père » (utilisé par Burger King) ne va sans doute pas marcher sur une cible principalement composée de 70+, cela risque même de les perturber.

Utilisez des mots et des images qui sont en accord avec les intérêts spécifiques de votre cible, sa madeleine de Proust, sa génération, faites des références à ce qu’elle connait.

Et surtout, soyez conscient de ce qui pourrait heurter et choquer afin de protéger votre cible et votre image de marque.

L’humour détourne l’attention

Un client qui passe un bon moment en lisant vos posts sur les réseaux sociaux ou votre site internet, c’est un client qui va oublier pendant un instant que vous essayez de lui vendre quelque chose.

Il n’y a rien de plus compliqué que de vendre à quelqu’un qui en est pleinement conscient.

Dans ce cas, il se braque, il est aux aguets de la moindre faille, il réfléchit beaucoup trop et il n’y a donc pas beaucoup de place pour se laisser aller à l’achat.

L’humour peut emballer de soie cet acte de vente et le rendre beaucoup plus doux et subtil.

N’oubliez pas votre but ultime

Utiliser l’humour dans sa communication de vente, ne veut pas dire avoir pour seul but de faire rire votre audience quotidiennement.

N’oubliez pas votre but principal, vendre !

Cette touche d’humour doit servir votre action et non la cacher.

Elle doit sublimer et porter votre message de vente.

S’il vous plait, soyez léger

Vous êtes-vous déjà retrouvé avec une personne qui ne peut s’empêcher d’être lourde et de déblatérer des jeux de mots pourris ?

Avez-vous passé un moment agréable ?

J’en doute…

Si vous pouvez épargner vos prospects, votre chiffre d’affaires vous remerciera.

L’humour est donc une arme intéressante pour accrocher votre cible, mais attention, apprenez à vous en servir correctement sous peine de provoquer une catastrophe.

Vous souhaitez confier cette tâche délicate à un copywriter professionnel ?

Je me charge d’ajouter cette touche d’humour subtile à vos contenus afin de séduire vos prospects.

Contactez-moi pour qu’on en discute !

Open post

La stratégie multisite ou comment briller de visibilité sur Google

Je suis de nature généreuse et donc, quand je découvre un concept innovant qui mérite d’être connu, je vous le partage.

Vous savez comme moi que conquérir les premières places des résultats de recherche Google, ce n’est pas une promenade de santé.

Et pourtant, votre visibilité sur internet joue un rôle primordial dans la réussite de votre business.

Que votre offre soit alléchante, unique, sexy, ou à ne rater sous aucun prétexte, si elle reste dans l’ombre, elle risque de finir aux oubliettes.

Alors, comment atteindre le Graal de la première page Google sans se ruiner en publicité payante ?

Heureusement, Jean d’Alessandro à travers Web Solution Way a planché sur la question, et propose un concept qui en ravira plus d’un.

La stratégie multisite

Comme son nom l’indique, il s’agit de créer un réseau de sites satellites autour de votre site web principal afin de renforcer votre position sur les moteurs de recherche.

Ce concept est un excellent moyen de convaincre les robots Google de vous faire confiance et de vous donner une place de choix sur la toile.

En gérant plusieurs sites autour de votre activité et de vos produits/services, et en créant des liens pertinents entre eux, vous faites un pas de géant dans votre stratégie de référencement naturel.

Une stratégie novatrice et facile d’accès

Vous trouvez que c’est une idée géniale, mais vous craignez que cela ne vous prenne trop de temps ?

Je vous arrête tout de suite.

Cette stratégie respecte votre agenda surchargé, car un gestionnaire centralisé vous permet de gérer en toute simplicité tous vos sites web.

Il s’agit d’un outil intuitif qui ne demande aucune compétence technique ni informatique.

Un concept efficace renforcé par une équipe de professionnels

Mais puisqu’il est toujours important d’être bien entouré pour avancer plus loin et mieux, Web Solution Way a créé un réseau de partenaires freelance qui participent activement à la réussite de la stratégie.

Du visuel au contenu, vous pouvez vous entourer de professionnels compétents, réactifs et passionnés pour vous épauler dans la création de vos sites web.

Et j’ai la chance de pouvoir mettre ma pierre à l’édifice en tant que copywriter partenaire.

Je crée du contenu percutant et ciblé pour transformer vos prospects en clients fidèles.

Mais qui se cache derrière cette stratégie et l’agence Web Solution Way ?

Un homme qui sait de quoi il parle !

Agréé Google Advertiser et expert visibilité web, Jean d’Alessandro accompagne depuis de nombreuses années des professionnels, les aide à déjouer les algorithmes des moteurs de recherche et à obtenir un positionnement stratégique naturellement.

Vous souhaitez me confier vos mots ?

En tant que copywriter freelance, je me ferai un plaisir de persuader vos prospects de devenir des clients fidèles.

N’hésitez pas à me contacter pour qu’on en discute.

Open post

Des mots qui résonnent : votre arme de Serial Vendeur !

Je t’aime.

Je te quitte.

Cadavre à planquer.

Dans chaque cas, 3 mots, quelques secondes, et pourtant, une issue bien différente.

Si je suis copywriter, c’est parce que je crois profondément au pouvoir des mots, et l’art de les manier avec dextérité est un atout considérable en tant qu’entrepreneur !

Avoir une idée géniale, un produit ou un service de qualité et innovant, c’est super !

Mais si on ne trouve pas les mots pour toucher notre cible, l’aventure sera brève.

Un business vit à travers ses clients, et le lien entre nous et ceux qui seront la raison de notre réussite, ce sont les mots !

Il existe plus d’1,60 milliards de sites web dans le monde.

Wow, la claque !

Mais pas de panique, chacun a une place à se faire dans cet océan d’infos.

Suivez-moi un peu plus loin dans cet article, je vous partage quelques conseils de copywriter pour que vos clients vous repèrent et ne vous quittent plus.

Ne prenez pas vos clients pour des robots

Lorsque vous communiquez auprès de vos clients sur le web, n’oubliez pas que de l’autre côté, derrière l’écran, il y a une personne à part entière.

Une personne qui a un cœur, un esprit critique et des émotions.

Ce cœur, vous devez le toucher.

Cet esprit critique, vous devez le séduire.

Et ces émotions, vous devez les faire émerger pour qu’elles-mêmes succombent au call to action.

Comment réussir ces trois étapes avec brio ?

Connaitre vos clients, c’est la clé !

C’est en connaissant ces personnes, que vous trouverez les mots et le ton à adopter pour qu’elles vous comprennent, se reconnaissent, vous fasse confiance et succombent.

Je ne vous parle pas de ce qu’elles aiment prendre au petit-déjeuner (sauf si vous vendez des céréales évidemment) ou de leur couleur préférée.

Je vous parle ici de leurs problèmes, leurs peurs, leurs besoins, leurs désirs…

C’est à tout ça qu’il faut s’adresser !

Parlez aux émotions de vos clients et non à leur cerveau

Une liste de caractéristiques, ça informe, mais couplée aux bénéfices, ça fait vendre.

Imaginons que vous vendez un hamac nouvelle génération équipé d’une enceinte Bluetooth et d’un porte-bouteille réfrigérant.

Si sur votre page de vente, vous vous contentez de lister les caractéristiques techniques comme les matières, l’autonomie, l’étanchéité, votre client risque de piquer du nez et vous le perdez.

Pour toutes ces infos, il peut directement se rendre sur votre fiche produit.

Cependant, si vous transformez ces caractéristiques en bénéfices pour répondre à ses besoins et à ses objections, vous gagnez son attention.

Si vous lui démontrez que grâce à ce hamac, votre client pourra déconnecter facilement de sa dure journée de travail dans son propre jardin, confortablement, avec sa musique préférée et se rafraîchir sans devoir se lever toutes les 10 minutes pour aller jusqu’à son frigo, bingo !

Ne prenez pas vos clients pour des cons

Vous leur promettez la lune ? Ils vous prendront pour des escrocs.

Vous mentez à vos clients ? Ils s’en rendront compte très rapidement.

Soit avant d’acheter, soit avant de renouveler l’expérience.

Le résultat est à peu près le même. Pas de vente ou une seule vente éclair, ce n’est pas ça qui boostera votre business.

« Avec ma formation, vous deviendrez millionnaire en 2h, et ce, sans travailler ! »

Je suis certaine que vous êtes déjà tombé sur une absurdité du même genre.

Qu’est-ce que vous avez ressenti ?

Personnellement, ça s’est passé comme ça :

Pendant un millième de seconde, je me suis vue sur une plage des Bahamas avec un cocktail et du poisson grillé.

Ensuite, je me suis dit qu’il me prenait vraiment pour une imbécile.

Enfin, j’ai réalisé que, en soit, l’imbécile, c’est le mec qui pense pouvoir vendre de cette façon.

S’il a trouvé la solution miracle pour devenir riche en un rien de temps sans rien faire, pourquoi il s’embête encore à vendre ses formations ?

Altruisme ? Non, de la connerie.

Soyez vrai et humble dans votre communication.

C’est la meilleure manière de gagner la confiance de votre audience et surtout de la conserver.

J’ai aussi mon petit conseil pour gagner plus en travaillant moins.

Un client satisfait qui revient demande carrément moins de travail qu’un prospect à convertir.

En bref

Comment se faire une place sur le web, toucher son audience et la convertir en clientèle ?

L’une des clés principales, c’est de connaître ceux à qui on s’adresse et de choisir les mots qu’ils comprennent et qui les touchent.

Vos clients ne sont pas des robots et encore moins des cons.

Soyez sincère, authentique, parlez de cœur à cœur, et je vous assure, si vous piquez la bonne émotion, elle se chargera de cliquer sur sa souris pour acheter.

Vous souhaitez me confier vos mots ?

En tant que copywriter freelance, je me ferai un plaisir de persuader vos prospects de vous faire confiance.

N’hésitez pas à me contacter pour qu’on en discute.

Scroll to top