Open post

La peur, une alliée de taille !

Si vous êtes ou souhaitez devenir entrepreneur et que vous avez peur, c’est humain, et surtout une très bonne nouvelle.

La peur, comme toutes les émotions de base, peut être stimulante si on apprend à l’apprivoiser.

Comme la joie ou la colère, elle permet de se sentir vivant.

Ça me donne envie de vous partager un souvenir personnel qui illustre très bien cela.

C’était une période difficile pour moi, j’étais professionnellement perdue, dans un engrenage qui m’empêchait de me sentir moi-même et de ressentir pleinement des émotions.

Plus clairement, je me sentais vide.

Comment aurais-je pu penser qu’une baignade dans la mer Méditerranée allait tout changer ?

La mer était agitée.

J’adore l’eau, mais je n’ai pas non plus le niveau de nageuse d’une sirène.

Tout à coup, je me suis fait surprendre par une grosse vague.

Pendant quelques secondes (interminables), j’ai tourné sous l’eau, sans pouvoir me retrouver à la surface.

Quand j’ai enfin pu revenir à la surface, mon cœur battait à toute vitesse, ma respiration était haletante, je ne voyais plus rien autour de moi et j’ai bien sûr recraché la moitié de la Méditerranée.

J’avais peur, très peur.

Je me suis assise sur le sable pour reprendre mes esprits.

Ce qu’il s’est passé ensuite était non seulement inattendu, mais a également grandement participé à un changement de vie plus que nécessaire.

J’ai souri, je me sentais vivre, je me sentais moi et entière.

Ce jour-là, j’ai compris que j’avais besoin de la peur dans ma vie !

Et que c’est grâce à elle que j’allais pouvoir avancer et réaliser des projets qui me ressemblent et qui me font vibrer.

Puisque je suis presque certaine que vous qui lisez cet article n’êtes pas un robot, mais un être humain avec des émotions, il n’y a aucune raison que vous ne continuiez pas la lecture des lignes qui suivent.

La peur active notre instinct de survie et donc notre créativité

En tant qu’entrepreneur, la créativité est une qualité essentielle. Elle nous permet de trouver des solutions et de nous démarquer.

La peur déclenche en nous cet instinct de survie, qui nous pousse par définition à trouver des solutions pour assurer notre survie.

Prenons l’exemple des sardines.

Ces petits poissons pourraient ne pas réfléchir et vivre leur vie tranquillement chacun de leur côté, mais alors, risquer de se faire dévorer à n’importe quel moment.

Dans leur cas, la peur de se faire manger a déclenché leur instinct de survie et leur a donné l’idée de se déplacer en banc, en grand groupe, afin de tromper les prédateurs et d’assurer leur survie.

Dans l’entrepreneuriat, cet instinct va nous pousser à réagir de façon créative pour se sortir de situations difficiles (ce qui n’est bien sûr pas rare lorsque l’on est seul à la barre) et assurer la survie de notre business.

Cette peur va nous permettre de puiser dans notre esprit créatif et de faire émerger des idées et des solutions inattendues.

La peur de l’échec

Vous avez peur d’échouer ?

Heureusement pour vous.

Le contraire serait étrange et surtout contre-productif.

Sans peur de l’échec, quelle raison avons-nous de tout faire pour avancer ?

Sans peur de l’échec, on reste sur ses acquis.

Peut-être que nos acquis peuvent pendant un temps tenir tout juste à flot notre activité.

Mais non seulement je doute que cela puisse durer dans un monde qui évolue chaque seconde, mais surtout, ne pensez-vous pas qu’il serait plus enrichissant (littéralement et figurativement), d’essayer de porter son projet à un niveau bien plus haut ?

Cette peur de l’échec vous pousse à toujours voir plus loin et vous aide incontestablement à réussir.

La peur de ne pas être légitime

Ah ce syndrome de l’imposteur.

Il n’est pas très agréable, mais dans un sens, comme la peur de l’échec, cette crainte de ne pas être légitime dans son domaine n’est pas inutile.

La peur de l’échec nous pousse à élever notre business.

La peur de l’illégitimité nous pousse à nous élever nous-même.

Je fais partie de ceux qui pensent que nous ne sommes jamais des experts accomplis dans notre domaine.

Le croire, c’est penser que nous n’avons plus rien à apprendre.

Le croire, c’est prendre le risque, comme sur un circuit automobile, de se faire dépasser par tous les autres pilotes.

Cette légitimité, il est important de la dompter suffisamment pour qu’elle ne vous bloque pas.

Il est cependant, essentiel d’en garder une once pour assurer votre évolution personnelle et professionnelle.

Ayez peur !

Non seulement vous vous sentirez vivant, mais ces peurs seront aussi et surtout de précieuses alliées !

Vous souhaitez me confier vos mots ?

En tant que copywriter freelance, je me ferai un plaisir de persuader vos prospects de vous faire confiance.

N’hésitez pas à me contacter pour qu’on en discute.

Scroll to top